acces_compte
tel

La baisse des cotisations salariales sera organisée en deux temps sur 2018

La baisse des cotisations salariales sera organisée en deux temps sur 2018

 

Le Premier ministre l’avait confirmé lors de son discours de politique générale du 4 juillet 2017 : les pouvoirs publics ont l’intention de supprimer les cotisations salariales d’assurance chômage (2,40 %) et d’assurance maladie (0,75 % pour le cas général), avec en compensation une moindre hausse de la CSG (+ 1,7 %).

 

Sur le plan du net à payer après cotisations, les salariés seront gagnants (ce que met en avant le gouvernement), mais certains retraités probablement perdants.

Dans un communiqué du 23 août 2017, le ministère de l’action et des comptes publics précise que le mouvement de baisse des cotisations salariales sera organisé en deux temps, de façon à ce que dès le 1er janvier 2018, un « gain de pouvoir d’achat » bénéficie aux salariés et aux travailleurs indépendants. Le mouvement sera ensuite amplifié par une seconde baisse des cotisations, à l’automne 2018.

 

Les mesures et le calendrier seront détaillés lors de la présentation des projets de loi de finances et de financement de la sécurité pour 2018.

 

Pour ce qui concerne les salariés, sur le plan chiffré, entre la baisse des cotisations s de 3,15 % et l’augmentation de CSG de 1,7 %, les salariés peuvent espérer un « gain de pouvoir d’achat voisin » de 1,45 %, selon le communiqué. On rappellera cependant que le gain précis pourra varier selon les payes, l’assiette de la CSG étant plus large que celles des cotisations de sécurité sociale et d’assurance chômage, et les salariés bénéficiant, dans une certaine limite, d’un abattement d’assiette de 1,75 % sur la base CSG.

 

 

Source : Communiqué de presse du ministère de l'action et des comptes publics du 23 août 2017 ; http://proxy-pubminefi.diffusion.finances.gouv.fr/pub/document/18/22632.pdf